Résumé : Rapport annuel de 2017 – Plan d’action du Canada pour réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de l’aviation

Le Rapport annuel de 2017 est le sixième rapport annuel présenté dans le cadre du Plan d’action du Canada pour réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant de l’aviation (« le Plan d’action »). Ce rapport décrit les progrès réalisés dans l’atteinte de l’objectif d’amélioration du taux de rendement de carburant ainsi que les activités visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) provenant des activités intérieures et internationales de l’aviation.

Lisez le Plan d’action et les rapports précédents

Sur cette page

Contexte : le Plan d’action

Le 4 juin 2012, le gouvernement du Canada et l’industrie aéronautique canadienne ont publié le Plan d’action. Ce plan :

  • s’engage à publier un rapport annuel faisant état des progrès réalisés vers l’atteinte de l’objectif d’amélioration du rendement de carburant;
  • décrit les activités prévues pour réduire les émissions de GES provenant des activités de l’aviation au Canada;
  • s’appuie sur le succès de collaborations précédentes entre le gouvernement du Canada et l’industrie aéronautique canadienne,
    • dont le premier accord volontaire mondial visant à réduire les émissions de GES provenant de l’aviation, signé en 2005.

Le Plan d’action fixe un objectif d’amélioration du rendement de carburant de 1,5 p. 100 en moyenne par an jusqu’en 2020, par rapport au niveau de référence de 2008. Le niveau de référence de 2008 est établi à 39,47 litres par 100 tonnes-kilomètres payantes (L/100 TKP). Le niveau de référence signifie que, en 2008, il fallait 39,47 litres de carburant aviation pour transporter 1 tonne (tonne métrique) sur une distance de 100 kilomètres.

Résultats du Rapport annuel de 2017

Le taux de consommation de carburant signalé pour 2017 a été de 33,31 L/100 TKP (regroupant le trafic de passagers et de fret). Cela se traduit par :

  • une amélioration annuelle moyenne de la consommation de carburant de 1,87 p. 100 par année entre 2008 et 2017, et
  • une amélioration cumulative de 15,6 p. 100.

Comparativement à 2016, les transporteurs aériens canadiens ont amélioré leur taux de rendement de carburant en 2017 de 2,8 p. 100.

L’industrie aéronautique canadienne fait d’importants progrès grâce au Plan d’action. Un grand nombre d’activités ont permis de réaliser le taux de rendement de carburant de 2017, et elles permettront la réduction à long terme des émissions de GES.

Au nombre des faits saillants de 2017 :

  • ajout de nouveaux aéronefs plus efficaces par les transporteurs aériens canadiens;
  • initiatives de réduction des émissions dans les aéroports du Canada, y compris l’utilisation d’une plus grande quantité de matériel électrique pour les opérations au sol et les bagages;
  • projets de recherche et développement sur le biocarburant de l’aviation et les particules non volatiles;
  • leadership du Canada dans la négociation et le développement du Programme de compensation et de réduction du carbone pour l’aviation internationale (CORSIA);
  • utilisation de la navigation fondée sur les performances dans plusieurs aéroports canadiens.
    • La navigation fondée sur les performances permet de concevoir et d’utiliser des trajectoires de vol plus courtes et des approches en descente continue, ce qui diminue la consommation de carburant et les émissions de GES.

Infographie : L’aviation canadienne prend le virage vert

Prévisions pour le Rapport annuel de 2018

Le Rapport annuel de 2017 prévoit que certaines étapes importantes seront franchies en 2018, à savoir :

  • la poursuite du renouvellement de la flotte et des mises à niveau des transporteurs aériens canadiens;
  • l’accréditation de plusieurs aéroports, dans le cadre du Programme d’accréditation contre le carbone pour les aéroports, qui aide les aéroports à gérer, à réduire et, ultimement, à neutraliser leur empreinte carbone;
  • l’introduction de l’Initiative canadienne de la chaîne d’approvisionnement de biocarburant, qui teste des carburants renouvelables au moyen de l’infrastructure de ravitaillement existante;
  • le lancement du défi Visez haut du gouvernement du Canada, visant à développer des solutions innovantes de carburant aviation durable au pays;
  • l’adoption par le Canada des normes et pratiques recommandées pour le CORSIA.

Surveillez la parution du Rapport annuel de 2018 à l’automne 2019.

Date de modification: