Le virus Zika - BSN No : 05/2016

Version PDF

No SGDDI : 11916238
Date (A-M-J) : 2016-07-13
Icone pour Bulletins de la sécurité des navires
Nous fournissons les bulletins de la sécurité des navires à la communauté maritime. Visitez notre site Web à l’adresse www.tc.gc.ca/bsn-ssb pour voir les bulletins existants et aussi vous inscrire pour recevoir par courriel les nouveaux bulletins.

Portée

Le but de ce Bulletin de la sécurité des navires est de fournir des informations et des conseils, basés sur des recommandations élaborées par l'Agence de santé publique du Canada sur la maladie à virus Zika.

Contexte

Le Zika est une infection virale causée par un virus qui se propage principalement par les piqûres de moustiques infectés. Il peut également être transmis par une femme enceinte infectée à son bébé en développement et transmis sexuellement par un homme infecté à son partenaire. Les symptômes peuvent inclure: fièvre, maux de tête, conjonctivite et éruptions cutanées, ainsi que douleurs articulaires et musculaires. La maladie est habituellement bénigne et ne dure que quelques jours et la majorité des personnes infectées ne présentent aucun symptôme. Il n'y a pas de vaccin ou de médicament qui protège contre les infections au virus Zika. La plupart des gens qui ont la maladie du virus Zika auront des symptômes légers qui se résoudront avec des soins de soutien simple.

Le virus Zika circule dans de nombreuses régions du monde. En 2015, le virus Zika a été signalé pour la première fois dans les Amériques. A l’heure actuelle, il y a transmission locale continuent en Asie du Sud, les îles de l’océan Pacifique, l’Amérique du Sud, l’Amérique Centrale ainsi que dans les Caraïbes et au Mexique.

De plus, le Brésil a signalé une augmentation significative du nombre de nouveau-nés avec microcéphalie (tête anormalement petite) et un certain nombre de pays ont signalé une augmentation du nombre de cas du syndrome de Guillain-Barré, un trouble neurologique. Les experts reconnaissent maintenant que l'infection virale Zika cause ces deux troubles.

Il y a eu des cas d’infection à virus Zika signalé au Canada liés à des voyageurs de retour des pays où il y a des éclosions continuent du virus Zika.  Pour obtenir les dernières mises à jour sur les pays touchées par l’infection à virus Zika, visitez la liste sur le site du l’Agence de la santé publique du Canada https://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/conseils-sante-voyageurs. Ce conseil de santé aux voyageurs sera mis à jour lorsque plus d’information sera disponible.

Conseils aux voyageurs

Les voyageurs devraient se protéger contre les piqûres de moustiques en tout temps, car le virus Zika est transmis par un moustique qui peut mordre durant la journée et en soirée. Une liste des mesures de protection contre les piqûres et morsures d’insectes est disponible sur le site du Agence de la santé publique du Canada https://voyage.gc.ca/voyager/sante-securite/piqure-d-insecte.

Les femmes enceintes et celles qui envisagent de devenir enceintes devraient éviter tout voyage dans les pays où il y a des éclosions continuent du virus Zika.

  • Si le voyage ne peut pas être évité ou différé, des mesures strictes de protection individuelle pour se protéger contre les piqûres de moustiques devraient être suivies en raison de l’association entre l’infection à virus Zika et le risque accru d’effets de santé graves sur le fœtus.

Les voyageurs revenant de pays où il y a des éclosions continuent du virus Zika

  • Pour les femmes enceintes, si vous développez des symptômes qui pourraient être compatibles avec une infection par le virus Zika, vous devriez consulter un fournisseur de soins de santé.

Pour les femmes qui envisagent de devenir enceintes

  • Il est fortement recommandé d’attendre au moins deux mois avant de tenter de concevoir pour s’assurer que toute infection possible du virus Zika à été éliminée de votre corps.

Pour les voyageurs masculins

  • Le virus Zika peut persister dans le sperme des hommes infectés pour une période de temps prolongée, donc :
    • Il est fortement recommandé, si vous avez une partenaire enceinte, d’utiliser des préservatifs pendant toute la durée de la grossesse.
    • Il est fortement recommandé d’attendre six mois avant que vous et votre partenaire tentiez de concevoir en utilisant un préservatif.
    • Il est recommandé d’utiliser des préservatifs avec tout partenaire pour six mois.

Si vous êtes enceinte, ou si vous avez des conditions médicales sous-jacentes, ou si vous développez des symptômes plus graves qui pourraient être compatible avec une infection par le virus Zika, vous devriez voir un fournisseur de soins de santé et informez-le des régions dans lesquelles vous avez voyagé ou vécu.

Conseils au secteur de transports

L’Agence de la santé publique du Canada ne recommande pas la désinsectisation des aéronefs ou autres véhicules qui arrivent au Canada, même ceux qui reviennent de régions où le virus Zika circule: 

  • Le risque d'introduction et d'établissement des moustiques porteurs est très faible en raison des conditions climatiques actuelles, donc la désinsectisation comme un moyen de prévention de la transmission soutenue au Canada n’est pas nécessaire. 
  • Il reste un risque très faible qu’un moustique infectieux transporté au Canada par avion ou navire pourrait mordre quelqu'un en transit ou peu de temps après l'arrivée - cela a été une possibilité pour la fièvre jaune, la dengue et le chikungunya au Canada pendant des années (ces maladies sont transmises par les mêmes moustiques porteurs Aedes que le virus Zika). Cela n'a pas été identifié comme un mode de transmission au Canada à ce jour, de sorte que le risque de transmission de Zika par ce moyen est tout aussi improbable.
  • Le risque de transmission à un passager dans un avion (ou un navire) représente une très faible proportion du risque total d'une personne qui a passé du temps dans les régions touchées. 
  • Les preuves suggèrent que la plupart des cas du virus Zika (ainsi que la fièvre jaune, la dengue et le chikungunya) sont transmis par la circulation des humains et non la circulation du moustique - ciblant les moustiques à travers la désinsectisation est donc peu probable l’intervention de santé publique la plus efficace.

L'Agence de santé publique du Canada est régulièrement engagée avec les principaux aéroports et ports maritimes pour examiner leurs capacités de santé publique, ce qui inclut le contrôle vectoriel général. À l'heure actuelle, l'ASPC ne recommande pas de mesures de contrôle supplémentaires en réponse au virus Zika.

Cet énoncé de position est basé sur des données scientifiques les plus récentes et est sujet à être revu et modifié au fur et à mesure que de nouveaux renseignements seront connus.

Sources additionnelles d’information

L'Agence a publié des informations détaillées sur leur site Web concernant la réponse canadienne au Virus Zika et à la maladie elle-même.

Information de contact

Les questions et requêtes doivent être envoyées directement à l’Agence de la santé publique du Canada en utilisant l’adresse courrielle suivante:   tpp.ppv@phac-aspc.gc.ca

Mots clés :

1. Zika
2. Virus

Les demandes de renseignements sur le présent bulletin doivent être adressées comme suit :

AMSD
  1-855-859-3123
Transports Canada
Sécurité et sûreté maritime
Place de Ville, Tour C
330, rue Sparks, 11ième étage
Ottawa (Ontario) K1A 0N8

Contactez-nous au :   securitemaritime-marinesafety@tc.gc.ca ou   1-855-859-3123 (Sans frais).

Le document suivant peut être visualisés ou téléchargés :

Le virus Zika - BSN no : 5/2016 (221 ko)

Date de modification: