Chapitre 3 – cours élémentaire de secourisme en mer

PAGE PRÉCÉDENTE | PAGE SUIVANTE

3.1 Nombre de stagiaires par cours

  1. Il ne doit pas y avoir plus de 18 stagiaires par cours sous la supervision d’un instructeur agréé.

3.2 But du cours

  1. Tout marin désigné pour offrir sur-le-champ les premiers soins élémentaires en cas d’accident ou de maladie à bord doit avoir la compétence voulue pour assumer les tâches, fonctions et responsabilités décrites dans les parties du cours énumérées ci-après.

3.3 Critères du cours

  1. Le Cours élémentaire de secourisme en mer est requis de la part de :
    1. Toute personne désireuse d’obtenir un brevet de matelot ou un visa ou qui souhaite obtenir un brevet de capitaine ou de premier officier de pont avec restrictions;
    2. La personne chargée de donner les premiers soins à bord d’un bâtiment effectuant un voyage à proximité du littoral, de classe 2, ou un voyage en eaux abritées.

3.4 Compétences de l’instructeur principal

  1. L’instructeur principal autorisé doit être :
    1. un professionnel d’expérience en soins d’urgence;
    2. un instructeur autorisé reconnu par un organisme agréé.

3.5 Aperçu du cours

Plan de cours Durée (en heures)
Sujets Exposés, démonstrations et travaux pratiques
1. Principes généraux 1,0
2. Anatomie et physiologie 2,0
3. Position de la victime 1,5
4. Victime inconsciente 1,0
5. Techniques de réanimation 2,0
6. Hémorragie 1,5
7. Traitement de l’état de choc 1,0
8. Brûlures et échaudures, et accidents électriques 1,0
9. Sauvetage et transport de la victime 1,5
10. Autres points 2,5
11. Évaluation 1,0
TOTAL 16,0

Note : Le personnel enseignant notera que le plan de cours ne contient que des suggestions concernant l’ordre et la durée des sujets. Ces facteurs peuvent être adaptés par les enseignants en fonction des besoins des différents groupes de stagiaires, selon leur expérience et leurs aptitudes et selon le matériel et le personnel disponibles.

3.6 Connaissances et compétences

  1. Pour démontrer les compétences, on évaluera les données tirées de l’enseignement pratique, d’exposés, de tests, de démonstrations et de travaux pratiques.
Compétence Connaissances, compréhension et aptitudes Critères d’évaluation de la compétence
1. Principes généraux(1,0 h) Évaluation des besoins des victimes
  1. Donner l’alarme de la manière appropriée et en temps voulu compte tenu des circonstances de l’accident ou de l’urgence médicale; démontrer comment donner l’alarme.
  2. Indiquer qu’en cas d’urgence, il faut d’abord assurer sa propre sécurité; les risques pour sa propre personne et pour la victime doivent être en toutes circonstances réduits au minimum.
  3. Procéder à l’identification de la cause probable, de la nature et de la gravité des lésions de façon rapide et complète, et agir selon un ordre de priorité et un enchaînement des mesures correspondant à la nature de la menace pour la vie humaine.
  4. Décrire l’enchaînement des mesures immédiates à prendre en cas
    d’urgence :
    • appliquer les principes du secourisme
    • appliquer les principes de la gestion des lieux dans une situation d’urgence
    • examiner le blessé et évaluer son état
    • lui prodiguer les soins ultérieurs
    • appliquer les principes de la sécurité
    • précautions universelles
  5. Énoncer la liste des mesures d’urgence
    • évaluation de la situation en cas d’accident
    • évaluation des risques pour sa propre personne
    • victime inconsciente
    • arrêt respiratoire
    • arrêt cardiaque
    • hémorragie grave
    • sauvetage de la victime et notification
  6. S’assurer que le traitement des blessures et des affections des patients est conforme aux pratiques reconnues en matière de premiers soins de même qu’aux règlements nationaux et internationaux.
Le stagiaire doit être en mesure d’évaluer les besoins des victimes et des menaces à sa propre sécurité et d’agir immédiatement en cas d’accident ou d’urgence médicale.
2. Anatomie et physiologie (2,0 h) Connaissance de l’anatomie et des fonctions de l’organisme
  1. Décrire la structure de l’organisme :
    • squelette, connaître et nommer les principaux os
    • articulations, muscles et tendons, connaître les parties du corps
    • organes principaux, connaître les organes du thorax et leurs fonctions (cerveau, cœur, poumons, etc.)
    • connaître les parties du système nerveux
    • connaître les parties de l’appareil respiratoire
    • connaître les parties de l’appareil circulatoire
  2. Décrire en termes simples les fonctions des divers éléments formant la structure de l’organisme.
Le stagiaire doit connaître l’anatomie et la physiologie de l’organisme humain.
3. Position de la victime (1,5 h)
  1. Décrire les méthodes à suivre pour positionner une victime en cas d’urgence, notamment :
    • une victime consciente
    • une victime inconsciente
  2. Montrer que l’on est en mesure d’appliquer les méthodes correctes de positionnement des victimes
    • évaluer la nécessité de déplacer le blessé
    • tourner un blessé en décubitus ventral (sur le ventre) pour le mettre en décubitus dorsal (sur le dos)
    • mettre le blessé dans la position latérale de sécurité et surveiller son état
Le stagiaire doit être en mesure de mettre la victime dans une position correcte.
4. Victime inconsciente (1,0 h)
  1. Reconnaître les signes de la perte de conscience et les risques correspondants
    • reconnaître les urgences respiratoires
  2. Prendre les mesures requises,
    à savoir :
    • dégager les voies respiratoires
    • faire prendre une position appropriée à la victime
    • mesures à prendre en cas d’arrêt respiratoire ou d’arrêt cardiaque
    • ne pas introduire d’aliments, de liquides ou d’autres substances par la bouche
Le stagiaire doit être en mesure de reconnaître les signes et les risques de perte de conscience ainsi que les urgences respiratoires.
5. Techniques de réanimation (2,0 h)
  1. En cas d’arrêt respiratoire/cardiaque, indiquer les méthodes à suivre et les conditions limitant l’application de la réanimation cardio respiratoire (RCR).
  2. Reconnaître les signes d’étouffement et comprendre les mesures à prendre pour prévenir l’étouffement :
    • obstruction partielle
    • obstruction complète
  3. Prodiguer les premiers soins à un adulte qui s’étouffe :
    • personne inconsciente
    • personne consciente qui perd connaissance
    • personne inconsciente à l’arrivée du secouriste
Le stagiaire doit être en mesure de reconnaître la nécessité d’une réanimation immédiate dans certaines situations d’urgence.
6. Hémorragie (1,5 h)
  1. Reconnaître les risques liés à une hémorragie
  2. Prendre les mesures de base appropriées pour limiter l’hémorragie, notamment dans les cas suivants :
    • reconnaître les hémorragies externes et internes
    • utiliser des pansements, des bandages et des attelles dans le cadre des premiers soins
    • appliquer une compresse externe et exercer une pression locale
    • prendre les mesures nécessaires pour prévenir la contamination et l’infection ultérieures des plaies
    • arrêter les saignements provenant de blessures, du nez, de l’oreille, du cuir chevelu, de la langue et de la joue
    • prodiguer les premiers soins pour maîtriser les hémorragies internes
    • positionner le patient
    • discuter de l’application et du danger du garrot
Le stagiaire doit être en mesure de stopper l’hémorragie, d’improviser des pansements, des bandages et des attelles dans le cadre des premiers soins.
7. Traitement de l’état de choc (1,0 h)
  1. Reconnaître les causes principales de l’état de choc
  2. Reconnaître les signes
    de l’état de choc :
    • couleur et température de la peau
    • fréquence cardiaque et fréquence respiratoire
  3. Prendre les mesures appropriées pour le traitement de l’état de choc
    • prodiguer les premiers soins pour atténuer la gravité de l’état de choc
    • reconnaître l’évanouissement
    • reconnaître les différents niveaux de conscience
    • prodiguer les premiers soins aux personnes évanouies et inconscientes
  4. Indiquer les mesures essentielles de traitement de l’état de choc :
    • arrêter l’hémorragie
    • éviter que le patient ne prenne froid
    • lui administrer rapidement une grande quantité de liquides s’il est conscient
    • le placer dans la position voulue
    • lui interdire de fumer
    • ne pas lui donner d’alcool
Le stagiaire doit être en mesure de prendre les mesures indiquées pour le traitement de l’état de choc.
8. Brûlures et échaudures, et accidents électriques (1,0 h) Prendre les mesures voulues en cas de brûlures et d’échaudures, d’accidents causés par des décharges électriques, des produits chimiques et en cas de brûlures par irradiation :
  1. Reconnaître les brûlures :
    • d’épaisseur partielle
    • d’épaisseur complète
  2. Reconnaître les signes des brûlures et échaudures et des accidents causés par une décharge électrique
  3. Prendre les mesures appropriées pour le traitement des brûlures et des échaudures :
    • évaluer l’étendue des brûlures- refroidir la zone atteinte aussi vite que possible
    • prodiguer les premiers soins aux victimes de brûlures
  4. Prendre les mesures appropriées pour le traitement des brûlures chimiques :
    • déshabiller le patient- rincer à grande eau
  5. Prendre les mesures appropriées pour le traitement des brûlures oculaires par agents chimiques :
    • laver les yeux à grande eau
  6. Prendre les mesures appropriées en cas d’accidents d’origine électrique :
    • déterminer les risques pour le sauveteur
    • isoler l’accidenté
    • évaluer ses fonctions vitales
Le stagiaire doit être en mesure de prendre les mesures indiquées en cas de brûlures thermiques, électriques, chimiques et causées par les rayonnements.
9. Sauvetage et transport de la victime (1,5 h)
  1. Organiser le transport de l’accidenté soit seul, soit avec l’aide d’un tiers, en tenant compte des espaces restreints et des différents niveaux de hauteur à bord
    • reconnaître les principes de sécurité
    • déplacer le blessé pour l’éloigner de dangers immédiats
  2. Identifier et utiliser différentes méthodes pour déplacer les blessés :
    • aides temporaires ad hoc pour le transport de l’accidenté
    • transport sur un brancard
    • transport sur une chaise
  3. Reconnaître les risques que présente le transport de l’accidenté en cas de blessures du bassin ou de la colonne vertébrale, et connaître les techniques appropriées de transport de ces victimes.
Le stagiaire doit être en mesure d’assurer le sauvetage et le transport de la victime.
10. Autres points (2,5 h)
  1. Improviser des bandages et utiliser le contenu des trousses de
    premiers soins :
    • connaître l’emplacement et le contenu des trousses de premiers soins
    • improviser des bandages avec les moyens disponibles
    • capacité d’utiliser correctement et rapidement le matériel de la trousse de secours
    • être capable de faire correctement un bandage
    • reconnaître les articles, à la portée de chacun, qui pourraient servir de bandages
  2. Espaces clos :
    • reconnaître les dangers liés à l’entrée dans des espaces clos
    • indiquer que l’atmosphère interne peut contenir des gaz dangereux ou manquer d’oxygène
    • prendre toutes les précautions nécessaires et appropriées
  3. Maladies infectieuses :
    • reconnaître les dangers liés au sang et aux autres excrétions de personnes souffrant de maladies infectieuses, notamment d’hépatites, et de personnes séropositives pour le VIH
    • prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer sa propre protection dans de tels cas
    • décrire les techniques correctes d’élimination du sang et d’autres excrétions dans ces cas
  4. Santé et hygiène personnelles :
    • appliquer des règles simples de protection de la santé et d’hygiène personnelle.
Le stagiaire doit être en mesure de prodiguer les traitements appropriés lors de situations particulières.

PAGE PRÉCÉDENTE | PAGE SUIVANTE

Date de modification: