Chapitre 9 - Évitez les abordages

Page précédente | Page suivante

IMPORTANT : Tout au long du guide, ce chapitre y compris, vous trouverez une information générale qui n'inclut pas toutes les situations possibles. Si vous exploitez un bâtiment, vous devez savoir comment divers types de bâtiments, tels les bateaux de pêche et les hydravions, se comporteront en toute situation. Vous devez aussi connaître toutes les dispositions du Règlement sur les abordages et non uniquement celles qui s'appliquent à votre bâtiment.

Feux de navigation

Les feux de navigation aident à éviter des abordages en rendant votre bâtiment et son cap plus visibles pour les autres bâtiments. Les bâtiments se trouvant près du vôtre prendront des décisions fondées sur l'information fournie par vos feux pour éviter un abordage. À partir de l'information fournie par les feux de navigation, vous pouvez déduire dans quelle direction vont les autres bâtiments et s'ils sont à l'ancre ou en train d'effectuer une autre manœuvre.

Les feux de navigation et leur utilisation doivent être conformes aux exigences du Règlement sur les abordages. Par exemple, vous devez :

  • montrer les feux de navigation du coucher au lever du soleil ainsi que par visibilité réduite;
  • vous assurer que votre bâtiment est équipé des feux requis pour la taille du bâtiment et l'activité que vous entreprenez;
  • vérifier que les feux sont convenablement installés.

Bâtiments à propulsion mécanique

Les bâtiments à propulsion mécanique dont la longueur n'excède pas 50 mètres doivent, lorsqu'ils font route, montrer un feu de tête de mât, des feux de côté et un feu de poupe. Un deuxième feu de tête de mât, à l'arrière du premier et plus haut que celui-ci, peut aussi être montré. Dans le cas des bâtiments à propulsion mécanique de moins de 20 mètres de longueur, les feux de côté peuvent être placés devant le feu de tête de mât (figure 9-1).

Les bâtiments à propulsion mécanique de moins de 12 mètres peuvent, en plus des feux de côté, montrer un feu blanc visible sur tout l'horizon au lieu d'un feu de tête de mât et d'un feu de proue (figure 9-2).

Les bâtiments à propulsion mécanique de moins de 7 mètres dont la vitesse ne dépasse pas 7 nœuds peuvent montrer un feu blanc visible sur tout l'horizon et des feux de côté si cela est possible, au lieu des feux exigés pour les autres bâtiments à propulsion mécanique.

Figure 9-1 Bâtiments à propulsion mécanique – Exemples
 Image - Examples of Power driven vessels

Figure 9-2 Bâtiments à propulsion mécanique de moins de 12 m
 Image - Power driven vessels – Vessels less than 12 meters

Voiliers

Un voilier est tout bâtiment marchant à la voile, même s'il possède une machine propulsive, à condition toutefois que celle-ci ne soit pas utilisée.

Un voilier faisant route est tenu de montrer des feux de côté et un feu de poupe (figure 9-3) ou, s'il fait moins de 20 mètres de longueur, un fanal combiné porté au sommet du mât ou à proximité (figure 9-4).

À titre d'option, un voilier peut montrer au haut du mât ou à proximité deux feux visibles sur tout l'horizon, sur une ligne verticale, celui du dessus étant rouge et celui du dessous, vert (figure 9-5). Ces feux sont montrés en combinaison avec les feux de côté et le feu de poupe, mais non avec le fanal combiné.

Voiliers munis d'un moteur

Un bâtiment qui fait route simultanément à la voile et au moteur est considéré comme un bâtiment à propulsion mécanique et doit montrer les feux prescrits par le Règlement sur les abordages pour un bâtiment à propulsion mécanique, et doit également montrer une forme conique, pointe dirigée vers le bas17 (figure 9-6).

Figure 9-3
Feux de côté et feu de poupe

 Image - Feux de côté et feu de poupe
Figure 9-4
Fanal combiné

 Image - Fanal combiné

Figure 9-5
Feux superposés visibles sur tout l'horizon

 Image - Feux superposés visibles sur tout l'horizon
Figure 9-6
Forme conique, la pointe en bas

 Image - Forme conique, la pointe en bas

Figure 9-7
Ballon de mouillage

 Image - Ballon de mouillage

Bâtiments à l'ancre

Les bâtiments de moins de 50 mètres de longueur doivent montrer, lorsqu'ils sont à l'ancre et selon l'heure et la visibilité, un feu visible sur tout l'horizon ou un ballon de mouillage à l'endroit le plus visible (figure 9-7).

Les embarcations de moins de 7 mètres de longueur à l'ancre ne sont pas tenus de montrer des feux ni des marques de mouillage s'ils ne se trouvent pas dans un chenal étroit, un chenal de navigation ou un mouillage, ou à proximité, ou dans une zone où d'autres bâtiments naviguent normalement.

Attention aux remorqueurs et aux barges

Vous pouvez croiser des remorqueurs qui tirent des chalands ou d'autres types de bâtiments à l'aide d'un câble de remorque. Souvent, le câble de remorque déployé est tellement long qu'il se trouve sous la surface de l'eau, ce qui le rend presque invisible. Si un petit bâtiment heurte le câble de remorque submergé, il peut chavirer et se faire heurter par le chaland.

Il ne faut jamais passer entre un remorqueur et sa remorque. Pour éviter cette situation et ne pas prendre le risque de se faire accrocher par la ligne de remorquage (ou pire), il faut demeurer attentif aux marques et feux spéciaux montrés par les remorqueur qui remorquent des chalands ou d'autres bâtiments ou objets. Habituellement, le remorqueur est plus visible que sa remorque. Les feux de navigation de la remorque ne comprennent pas de feu de tête de mât, et ils sont souvent beaucoup plus faibles que ceux du remorqueur.

Dans le cas d'un bâtiment à propulsion mécanique remorquant un chaland ou un autre bâtiment à partir de l'arrière, le remorqueur doit montrer :

  • des feux de côté et un feu de poupe;
  • un feu de remorquage (feu jaune doté des mêmes caractéristiques  que le feu de poupe);
  • deux feux de tête de mât superposés, ou trois de ces feux si la remorque (la longueur du câble plus la longueur de l'objet remorqué) dépasse 200 mètres;
  • une marque biconique à l'endroit le plus visible si la remorque dépasse 200 mètres.

Un bâtiment remorqué doit montrer :

  • des feux de côté et un feu de poupe;
  • une marque biconique à l'endroit le plus visible, si la remorque dépasse 200 mètres;
  • si le bâtiment remorqué ne peut se conformer aux feux prescrits ci-dessus, il doit montrer à l'avant et à l'arrière un feu blanc visible sur tout l'horizon.

Entretien des feux de navigation

Les feux de navigation doivent être entretenus en bon état. Il convient de vérifier en tout temps que les feux fonctionnent avant de quitter le quai. Prenez bien soin d'emporter des ampoules et des fusibles de rechange de dimension et de puissance appropriées.

Il est bon d'inclure les feux de navigation dans votre programme d'entretien régulier. La plupart des feux sont munis d'un joint en caoutchouc ou en mousse pour garantir l'étanchéité à l'humidité. La présence de condensation à l'intérieur de la lentille indique que le joint fuit. Inspectez ce joint pour vérifier s'il est bien installé, s'il est fissuré ou fendu, et remplacez-le au besoin. Pulvérisez de la silicone sur les joints, et un protecteur antirouille sur les connexions électriques afin de prolonger la durée de vie de votre appareil.Assurez-vous de nettoyer parfaitement l'ampoule, le réflecteur et la lentille au besoin.

Matériel de signalisation sonore

Le Règlement sur les petits bâtiments exige que vous transportiez un dispositif ou un appareil de signalisation sonore pour alerter les autres bâtiments de votre présence ou de vos intentions opérationnelles. Les signaux sonores sont nécessaires dans certaines circonstances, ce qui inclut les croisements, les traversées, les dépassements et les urgences. De plus, tous les bâtiments sont tenus d'émettre un signal sonore (décrit dans le Règlement sur les abordages) durant une période de forte pluie ou dans d'autres conditions de visibilité réduite.

Les bâtiments de 12 mètres de longueur et plus sont tenus de transporter un appareil de signalisation sonore qui rencontre les exigences du Règlement sur les abordages. L'appareil de signalisation sonore doit avoir une portée sonore d'au moins de 0,5 mille marin (1 mille marin si le bâtiment mesure plus de 20 mètres) et être en mesure d'émettre un « son prolongé » de quatre à six secondes.

Les bâtiments de moins de 12 mètres de longueur peuvent utiliser n'importe quel dispositif de signalisation sonore efficace comme un sifflet sans bille ou une corne à gaz comprimé ou électrique, capable d'émettre un signal audible à 0,5 mille marin, pendant une période de quatre à six secondes.

Réflecteurs radar

Un réflecteur radar passif peut aider un bâtiment équipé d'un radar à détecter votre bâtiment. Les bâtiments de moins de 20 mètres de longueur ou construits principalement au moyen de matériaux non métalliques doivent être équipés d'un réflecteur radar passif installé au-dessus de la superstructure, lorsque possible au moins à 4 mètres au-dessus du niveau de l'eau. Le réflecteur doit pouvoir fonctionner dans toutes les conditions météorologiques prévisibles.

L'obligation de posséder un réflecteur radar ne s'applique pas aux très petits bâtiments ni à ceux qui sont exploités uniquement :

  • dans des conditions où le trafic est léger, de jour et quand la visibilité est bonne;
  • dans les zones où la navigation au radar n'est pas pratiquée.

Consultez le Bulletin de la sécurité des navires no 07/2008, « Importance de choisir un réflecteur radar efficace à bord des petits bâtiments ou des bâtiments construits de matériaux non métalliques » pour obtenir plus de renseignements sur le choix et l'installation de réflecteurs radar.

N'oubliez pas qu'un réflecteur radar ne sert qu'à vous faire voir par les autres.Vous devez continuer à surveiller les autres bâtiments.

Renseignements additionnels

Vous trouverez l'adresse de votre centre local de Transports Canada à l'annexe 2.



17. Les bâtiments de moins de 12 mètres de longueur ne sont pas tenus de montrer la forme conique dans les eaux canadiennes d'une rade (une aire de mouillage partiellement abritée), d'un port, d'un cours d'eau, d'un lac ou d'une voie navigable intérieure. ^

Page précédente | Page suivante

Date de modification: