Systèmes coopératifs de circulation en peloton de camions : Le Centre d’essais pour véhicules automobiles de Transports Canada mène des essais de nouvelles technologies de transport par camion visant à réduire les émissions et à améliorer la sécurité

De Transports Canada

Agent principal de projets à Transports Canada, Dominique-Pierre Dion est debout devant trois camions bleus et gris

Il est 6 h, le 11 juillet 2017. Dominique-Pierre Dion de Transports Canada est sur la route depuis une semaine. Il est responsable d’un convoi de véhicules d’essai équipés de technologies d’automatisation développées par l’Université de la Californie à Berkeley. Lorsque le convoi arrivera au Centre d’essais pour véhicules automobiles de Transports Canada à Blainville, au Québec, Dominique-Pierre collaborera étroitement avec ses collègues du Ministère et ses partenaires de Berkeley dans le but d’essayer et d’évaluer les systèmes coopératifs de circulation en peloton de camions.

La circulation en peloton de camions a recours à la communication sans fil et à l’automatisation afin de créer un convoi ou un « peloton » d’au moins deux camions qui se suivent de près sur la route.

Chaque camion du peloton utilise l’information de ses propres capteurs embarqués en plus des données qu’il reçoit du camion en tête de peloton et qui sont transmises par une liaison sans fil. Cette information permet à chaque camion de mesurer et d’ajuster sa position dans le peloton en fonction de la vitesse du camion qui le précède. Chacun des camions est conduit par un conducteur professionnel qui contrôle le système de direction et qui peut accélérer et freiner à tout moment, au besoin.

Pourquoi est-ce que Transports Canada effectue des essais de la circulation en peloton de camions? Ces technologies pourraient réduire la consommation en carburant et améliorer la sécurité routière. Les études montrent que la réduction de l’espace entre les véhicules en mouvement dans un convoi permet de réduire la trainée aérodynamique. Cela se traduit par une réduction des répercussions environnementales puisque chaque véhicule consomme moins de carburant et émet moins de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Les grands routiers parcourent de grandes distances annuellement, principalement sur l’autoroute. Par conséquent, les systèmes coopératifs de circulation en peloton de camions pourraient permettre aux conducteurs d’économiser beaucoup d’argent. Les essais et les démonstrations de cette technologie entrepris par Transports Canada, notamment des essais sur piste et en soufflerie, ont montré des économies de carburant variant entre 4,5 et 18 %, en fonction de la formation du peloton.

Les États-Unis et des pays en Europe et en Asie ont aussi effectué des études sur la circulation en peloton de camions. Dominique-Pierre, qui travaille à Transports Canada depuis les 10 dernières années, est fier d’être le principal gestionnaire du projet visant à mettre à l’essai cette nouvelle technologie. Il forme les conducteurs de camion pour qu’ils puissent conduire à 105 km/h tout en se maintenant à quatre mètres les uns des autres. De plus, Dominique-Pierre a participé à certains de ces essais en personne pour évaluer les répercussions d’autres véhicules s’insérant entre les camions dans le peloton en mouvement.

Grâce à Dominique-Pierre et à son équipe, Transports Canada continue sa collaboration de longue date dans ce domaine d’étude avec le Conseil national de recherches du Canada et Environnement et Changement climatique Canada. En outre, Transports Canada a établi de nouveaux partenariats internationaux qui favorisent la recherche scientifique, la créativité et l’innovation pour promouvoir les transports, améliorer la sécurité et protéger l’environnement.

Date de modification: