Transports Canada aide l’Ukraine à mettre en place une administration maritime

De Transports Canada

Six personnes debout à une table de conférence devant une carte de l’Ukraine. Sur la table se trouvent les drapeaux du Canada et de l’Ukraine.
De gauche à droite :
Mr. Oleg Shymanski, directeur exécutif adjoint, Agriteam Canada – Ukraine
Tawnia Ammar, directrice exécutive, Agriteam Canada – Ukraine
Toni Becherrawi, inspecteur principal de la sécurité maritime, Transports Canada
Anna Mazur, gestionnaire d’équipe de projet, Bureau de projet de vérification de l’Organisation maritime internationale
Oleksandr Basiuk, directeur, Department of Reform and Operation of Maritime and Inland Water, Gouvernement de l’Ukraine
Ruslan Kundryk, conseiller juridique principal, Agriteam Canada – Ukraine

La nouvelle exportation canadienne en Ukraine est l’expertise maritime.

Étant donné que le Canada est un chef de file de l’élaboration et de l’application de nombreux protocoles, conventions et politiques maritimes, le ministère de l’Infrastructure de l’Ukraine a sollicité l’aide du Canada en vue de réformer son secteur maritime civil.

Transports Canada a choisi d’envoyer M. Toni Becherrawi, un inspecteur maritime principal du Ministère, afin d’aider le gouvernement de l’Ukraine à atteindre deux objectifs : mettre en place une administration maritime qui respecte les normes internationales et préparer l’administration en vue de la vérification obligatoire réalisée par l’Organisation maritime internationale. Cet organisme des Nations Unies établit les normes maritimes internationales et régit le secteur maritime à l’échelle mondiale.

La nouvelle administration maritime de l’Ukraine est inspirée de celle du Canada, qui est axée sur des normes élevées visant à établir un système national de transport maritime sécuritaire et efficace digne de la confiance du public.

L’année dernière, M. Becherrawi a fait son premier voyage de dix jours en Ukraine afin d’y observer le secteur maritime. Il a fait état du secteur maritime civil, donnant notamment un aperçu de ce que, à son avis, le gouvernement de l’Ukraine doit faire pour renforcer ses normes maritimes. Il a également formulé des solutions potentielles aux nombreux défis que l’Ukraine doit relever.

« C’est un défi incroyablement considérable », a-t-il dit.

Sa feuille de route a été accueillie favorablement. M. Becherrawi a offert au gouvernement de l’Ukraine une solution à la plupart des défis que devrait relever l’administration maritime. Quant à M. Becherrawi, toutefois, il estime ne faire que son travail.

« C’était stimulant. Je ne m’y attendais pas, a déclaré M. Becherrawi. J’étais fier. J’ai pu mettre en valeur le Canada. C’était très, très stimulant. »

En plus de la feuille de route, M. Becherrawi a également contribué à établir un système de gestion de projet qui comprend une équipe sur place. Il a contribué à élaborer un plan d’action et conseillera l’Ukraine en matière de mise en œuvre des instruments obligatoires de l’Organisation maritime internationale.

On s’attend à ce que le nouveau système de gestion aide l’Ukraine au cours de la première vérification obligatoire de l’Organisation maritime internationale l’année prochaine.

En juillet, les représentants du gouvernement de l’Ukraine et l’ambassadeur du Canada en Ukraine ont signé un accord formel de partenariat pour faire avancer le travail de M. Becherrawi. Il s’agit d’un jalon important pour le partenariat bilatéral.

« Nous aimons montrer ce côté sympathique, a déclaré M. Becherrawi. Nous sommes heureux d’apporter notre aide. »

M. Becherrawi, qui fait actuellement son doctorat sur les émissions maritimes, s’est joint à Transports Canada à titre d’inspecteur maritime en 2009. Auparavant, il a travaillé pendant 17 ans en Allemagne à titre de marin, d’ingénieur naval, d’expert maritime et de surintendant technique chargé de la gestion d’une flotte de navires.

Date de modification: