Transports 2030 – Un plan stratégique pour l’avenir des transports au Canada

De Transports Canada

Découvrez Transports 2030, notre plan pour un réseau de transport national visant à favoriser la croissance économique et la création d’emplois et à répondre aux besoins de la classe moyenne du Canada.

Pour rester au courant des nouvelles mesures liées à Transports 2030 et de nos progrès, visitez régulièrement ces pages.

Sur cette page

Plan stratégique pour l’avenir des transports au Canada

En 2016, nous vous avons demandé ce que nous devons faire pour que le réseau de transport canadien fonctionne mieux et soit plus intelligent, propre et sûr. Voici ce que vous nous avez répondu :

  • Une direction fédérale et une stratégie nationale sont indispensables pour appuyer le réseau de transport à l’avenir.
  • Nous devons nous pencher sur le fonctionnement de l’ensemble du réseau de transport.
  • Des mesures spécifiques doivent être prises afin d’assurer le bon fonctionnement du réseau de transport pour la classe moyenne canadienne.

Notre vision est notre réponse à vos commentaires au sujet de ce que nous devons faire et aux conclusions de l’Examen de la Loi sur les transports au Canada. Notre vision est celle d’un réseau de transport sécuritaire, sûr, écologique, innovateur et intégré qui appuie :

  • le commerce et la croissance économique;
  • un environnement plus propre;
  • la situation de la classe moyenne au Canada.

À propos de Transports 2030 : thèmes et mesures

Transports 2030 est notre plan stratégique pour soutenir cette vision. Le plan répartit le travail en cinq thèmes. Ces thèmes traitent de modes de transports (comme les voyages aériens, le transport par navire, par camion et par train), ainsi que d’activités (comme l’établissement et l’application de règlements).

Chaque thème comporte un but particulier. Nous agissons dès maintenant pour tous les thèmes, et nous continuons à élaborer des politiques et à mettre en œuvre des mesures pour chaque domaine.

Pour un résumé de la vision, des thèmes et des objectifs du plan, consultez l’Infographie de Transports 2030.

Les cinq thèmes sur lesquels cibler nos travaux

Amélioration des données et des faits

Vous avez dit que nous avons besoin de données opportunes et accessibles pour :

  • déterminer la façon dont les produits se déplacent dans les chaînes d’approvisionnement;
  • protéger l’environnement;
  • réduire les risques pour la sécurité;
  • accroître la confiance envers le réseau de transport canadien.

En réponse à vos commentaires, nous veillerons à :

  • combler les lacunes en matière de données;
  • recourir à de nouvelles méthodes pour recueillir et analyser les données;
  • collaborer avec des intervenants afin d’optimiser les résultats des investissements liés à l’analyse des données, à la science, à la recherche et à la technologie.

Nous sommes également à la recherche de façons d’échanger ces données avec des entreprises et des particuliers.

Politiques, lois et règlements modernes

Transports Canada conçoit des politiques et applique des lois et des règlements qui favorisent l’efficacité, la sécurité, la sûreté, la responsabilité environnementale des transports. Ces lois et règlements doivent être en conformité avec :

  • les normes mondiales;
  • les changements récents, rapides et complexes qui surviennent dans le domaine des transports (notamment les véhicules connectés et automatisés).

Ainsi, nous tentons de déterminer la façon dont nos politiques, lois et règlements peuvent mieux s’adapter à la situation actuelle.

Partenariats solides

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables du réseau de transport partagé doivent continuer à travailler en collaboration. Nous voulons aussi :

  • établir et solidifier notre relation avec les groupes autochtones;
  • trouver de meilleures façons de travailler et de communiquer avec les entreprises privées et les Canadiens.

Loi sur la modernisation des transports (projet de loi C-49)

Le 16 mai 2017, le gouvernement du Canada a proposé des modifications aux lois afin d’améliorer le système de transport. Ces modifications contribueraient également à la croissance de l’économie et à l’amélioration de la sécurité des Canadiens. Le projet de loi représente la première étape législative pour entreprendre les premières mesures qui font partie de Transports 2030.

Loi sur la modernisation des transports

Si le projet de loi est adopté tel qu’il est proposé, ces modifications auraient les incidences suivantes sur le réseau de transport.

Transport aérien

  • L’Office des transports du Canada pourrait créer un ensemble de règles claires sur la façon dont les compagnies aériennes au Canada doivent traiter les passagers.
  • Des modifications seraient apportées aux règles qui régissent la propriété des transporteurs aériens de passagers, ce qui devrait entraîner une réduction des tarifs aériens.
  • Les aéroports auraient la possibilité de payer des services supplémentaires auprès de l’Administration canadienne de la sûreté du transport aérien en vue d’améliorer l’expérience de contrôle de sûreté pour les passagers.

Système de transport maritime

  • Les chemins de fer canadiens mettraient des dispositifs d’enregistrement dans leurs locomotives pour fournir des renseignements sur les accidents ferroviaires, tout en protégeant la vie privée des employés des chemins de fer.
  • Des modifications seraient apportées aux règles afin de promouvoir :
    • l’efficacité du système;
    • les placements à long terme;
    • un meilleur accès au processus de règlement des différends pour les clients des chemins de fer.
  • Parallèlement, la concurrence et les relations commerciales entre les chemins de fer et leurs clients seraient mieux soutenues.
  • Les chemins de fer seraient tenus de fournir plus de renseignements sur leurs activités :
    • au public;
    • aux acteurs de l’industrie du transport qui en ont besoin pour prendre de meilleures décisions.

Système de transport maritime

  • Les navires étrangers auraient la possibilité de transporter des conteneurs vides entre différents endroits au Canada sans un permis spécial, ce qui pourrait réduire les coûts des échanges commerciaux et fournir davantage d’emplois dans les ports.
  • Les autorités portuaires canadiennes auraient accès au financement de la Banque de l’infrastructure du Canada. 
  • Par conséquent, ces ports seraient en mesure d’améliorer leurs équipements et infrastructures maritimes (par exemple, les quais, les embarcadères, les terminaux).

Liens connexes

Date de modification :